The best bookmaker bet365

Дървен материал от www.emsien3.com

Igor Mukhin, Générations, de l’URSS à la nouvelle Russie / 1985-2021 - Maison Doisneau

Publié dans Actualités culturelles

 

Du 22 octobre au 9 janvier 2022, la Maison Robert Doisneau présente le travail du photographe underground russe Igor Mukhin. 

 

Igor Mukhin, né en 1961, vit et travaille à Moscou. Il enseigne à l’école de photographie et de multimédia Rodtchenko à Moscou. Pendant la période de la Perestroïka et du Glasnost (1985-1991), il commence sa carrière de photographe dans l’underground culturel soviétique. Après la chute de l’URSS, il devient photographe indépendant et réalise pour la presse de nombreux portraits d’artistes et de personnalités russes.Parallèlement à ses travaux de commandes, il a documenté sans discontinuer les évolutions à l’oeuvre dans la ville de Moscou jusqu’à aujourd’hui. Ses photos sont présentes dans les collections du Museum of Modern Art (New York), de la galerie Tretiakov, et du MAMM (Moscou), du Fonds National d’Art Contemporain (France), de la Corcoran Gallery of Art (Washington) et de nombreuses collections privées.

 

 

Au départ est le chaos. Le chaos d’une jeunesse en marge d'un système qui n'en finit plus de se désintégrer. Au début des années 1980, Igor Mukhin (né en 1961) respire lui aussi ce vent d’ouest, cet appel d’air, le trip rugissant qui va inspirer toute une génération de musiciens, toute une flopée d’auteurs en tout genre. 

Igor Mukhin voit le rock moderne, dans sa forme punk et anarchique, déferler sur Moscou et, bientôt, faire perdre peu à peu leur assise aux vieilles autorités. Il est de cette génération qui, 10 ans plus tard, assiste à la chute du système soviétique et qui, depuis, se retrouve au cœur des soubresauts et mutations de toute une société.

La chronique politique ou historique, même si elle ne s’affirme pas délibérément, n’est jamais loin chez Mukhin. Compulsif, sans doute obstiné, prolifique dans tous les cas (c’est une de ses caractéristiques), il observe et raconte les manifestations, la cohue, les cérémonies officielles, les célébrations tolérées ou les rassemblements sauvages, ces moments humains où se manifestent la pulsation des foules et l’esprit d’une époque.

Le fond de son œuvre expose une Russie qui n’est pas celle que les conservateurs passés ou présents veulent nécessairement voir et, en aucun cas, montrer. Cette œuvre née de la contre-culture, dévisage avec la plus grande franchise une Russie sans fards ni trucages. De Gorbatchev à Poutine en passant par la transition Eltsine, Igor Mukhin traverse les générations tout en gardant la distance de la marge.

 

Page de l'évènement : ici

Dossier de presse : ici

 

 

 

Online bookmaker Romenia betwin365.webs.com